Lexique des termes de Marine : A

D’après le Glossaire des termes courants de vocabulaire maritime,
Ecole Navale et Groupe Ecoles du Poulmic, Edition 1977.

 

Abaca : Bananier des îles Philippines dont les fibres des feuilles fournissent une matière textile dite «chanvre de Manille», employée pour faire des cordages légers, moins solides que ceux en chanvre, mais aussi moins onéreux.

Abattre : Ecarter sa route du lit du vent. Ce mouvement s’appelle une abattée.

Abord (en) : Sur le côté du bâtiment.

Accastillage : Objets et accessoires divers équipant un navire.

Accore : Se dit d’une côte escarpée dominant une mer profonde. Bord d’un récif ou d’une roche : à l’accore de...

Accoster : Placer un bâtiment le long d’un quai ou le long d’un autre navire.

Acculée : Mouvement en arrière d’un navire, il cule.

Adonner : Le vent adonne pour un navire à voiles quand il tourne dans un sens favorable à la marche, c’est à dire quand il vient plus à l’arrière. Le contraire est : refuser.

Affaler : Faire descendre ; c’est le contraire de hâler - Affaler quelqu’un le long du bord, ou d’un mât, c’est le faire descendre au bout d’un filin (en général, assis dans un nœud de chaise).

Aiguillots : Pivots fixes sur une mèche du gouvernail ou sur l’étambot et tournant dans les femelots.

Aileron : Partie de tente qui se place en abord. Prolongements en abord et généralement découverts de l’abri de navigation.

Ajut : Nœud servant à réunir momentanément deux bouts de cordage - Faire ajut.

Allure : Direction d’un navire par rapport à celle du vent.

Amariner : Amariner un équipage : l’habituer à la mer.

Amarrage : Action d’amarrer - Matelotage : bout de lusin, merlin, ligne, etc. servant à relier ensemble deux cordages.

Amarres : Chaînes ou cordages servant à tenir le navire le long du quai.

Amener : Abaisser - Faire descendre.

Amer : Point de repère sur une côte.

Amure : Manoeuvre qui retient le point inférieur d’une voile du côté d’où vient le vent (voile carrées). Par extension est synonyme d’allure. Pour les bateaux latins, on continue à dire qu’ils naviguent bâbord ou tribord amures, selon que le vent vient de la gauche ou de la droite.

Anguillers : Conduits, canaux ou trous pratiqués dans la partie inférieure des varangues des couples pour permettre l’écoulement de l’eau dans les fonds.

Anspect : Ou barre d’anspect. Levier en bois dur servant à faire tourner un cabestan ou un guindeau. Primitivement, servait à pointer les canon en direction.

Aperçu : Pavillon signal que l’on hisse pour indiquer que l’on a compris un signal.

Apiquer : Hisser l’une des extrémités d’un gui ou d’une vergue de manière à l’élever au dessus de l’autre.

Apparaux : Ensemble des objets formant l’équipement d’un navire.

Appel : Direction d’un cordage, de la chaîne de l’ancre - Voir aussi : rappel.

Appuyer : Haler, raidir un cordage pour soutenir ou fixer l’objet auquel il aboutit. Appuyer un signal, c’est l’accompagner d’un signal sonore, coup de Klaxon, pour attirer l’attention. Appuyer la chasse : poursuivre obstinement.

Araignée : Patte d’oie à grand nombre de branches de menu filin qu’on installe sur les funes des tentes et tauds pour permettre de les maintenir horizontaux. Hamac : réseau de petites lignes à oeil placées à chaque extrémité de la toile du hamac pour le suspendre : elles se réunissent à deux boucles métalliques ou organeaux d’où partent les «rabans» de suspension.


Arborer : Arborer un pavillon, c’est le hisser au mât. En Méditerranée, dans la langues des galères, le mât s’appelait l’arbre.

Ardent : Un navire est ardent lorsqu’il tend de lui-même à se rapprocher du lit du vent. C’est le contraire du mou.

Armement : L’armement d’un bâtiment consiste à le munir de tout ce qui est nécessaire à son genre de navigation; ce terme désigne aussi la totalité des objets dont un navire est muni. Ces objets sont inscrits sur les «feuilles d’armement». Dans une embarcation, on appelle ainsi son équipage.

Armer : Armer un navire : le munir de son armement. Armer un câble : le garnir en certains endroits pour le garantir des frottements.

Arraisonner : Arraisonner un navire c’est le questionner sur son chargement, sa destination, et toutes autres informations pouvant intéresser le navire arraisonneur.

Arrimage : Répartition convenable dans le navire de tout les objets composants son armement et sa cargaison.

Arrivée : Mouvement que fait le navire quand il s’éloigne du lit du vent pour recevoir le vent plus de l’arrière. Syn. : «abattée». Contraire : «auloffée».

Arrondir : Passer au large d’un cap pour éviter les dangers qui le débordent.

Assiette : Manière dont le navire est assis dans l’eau, autrement dit sa situation par rapport à la différence de ses tirants d’eau avant et arrière.

Atterrir : Faire route pour trouver une terre ou un port.

Attrape : Cordage fixé sur un objet de façon à pouvoir en temps utile l’amener à portée de main.

Atterrissage : Action d’atterrir.

Auloffée : Mouvement d’un navire tournant son avant vers le lit du vent. Contraire : arrivée abattée (ou abattée).

Aveugler : Une voie d’eau : obstruer avec des moyens de fortune.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :