Lexique des termes de Marine : E

D’après le Glossaire des termes courants de vocabulaire maritime,
Ecole Navale et Groupe Ecoles du Poulmic, Edition 1977.


 

Echafaud : Planches formant une plate-forme que l’on suspend le long de la coque pour travailler.

Echouer : Toucher le fond.

Ecope : Pelle en bois à long manche qui sert à prendre de l’eau à la mer pour en asperger la muraille d’un bâtiment pour la nettoyer. Elle sert également à vider les embarcations. Ecoper.

Ecoutille : Ouverture rectangulaire pratiquée dans le pont pour pouvoir accéder dans les entreponts et dans les cales.

Ecubier : Conduit en fonte, en tôle ou en acier moulé ménagé de chaque bord de l’étrave pour le passage des chaînes de l’ancre. Ouverture par laquelle passe la chaîne d’une ancre.

Elingue : Bout de filin ou longue estrope dont on entoure les objets pesants tels qu’une barrique, un ballot, une pièce de machine, etc... A cette élingue, on accroche un palan ou la chaîne d’un mât de charge pour embarquer ou débarquer les marchandises.

Embardée : Abatée d’un navire en marche en dehors de sa route ou au mouillage ou sous l’effet du vent ou du courant.

Embarder : Se dit d’un navire qui s’écarte de sa route à droite ou à gauche en suivant une ligne courbe et irrégulière. On dit aussi qu’un navire, à l’ancre, embarde quand il change constamment de cap sous l’effet du vent ou du courant.

Embellie : Amélioration momentanée de l’état de la mer et diminution du vent pendant une tempête ou encore éclaircie du ciel pendant le mauvais temps ou la pluie.

Embosser - un navire : mouiller ou amarrer le bâtiment de l’AV et de l’AR, pour le tenir dans une direction déterminée malgré le vent ou le courant.

Embouquer : S’engager dans un canal, un détroit ou une passe.

Embraquer : Tirer sur un cordage de manière à le raidir : embraquer le mou d’une aussière.

Embrun : L’embrun est une poussière liquide arrachée par le vent de la crête des lames.

Emerillon : Croc ou anneau rivé par un tige dans un anneau de manière à pouvoir tourner librement dans le trou de l’anneau.

Empanner : Un navire à voile empanne ou est empanné quand il est masqué par le côté de l’écoute de ses voiles.

Encablure : Longueur employée pour estimer approximativement la distance entre deux objets peu éloignés l’un de l’autre. Cette longueur est de 120 brasses (environ 200 mètres). Longueur normale d’une glène d’aussière. Autre définition de l’encablure : un dixième de mille soit environ 185 mêtres

Encalminé : Voilier encalminé : quand il est dans le calme ou dans un vent si faible qu’il ne peut gouverner.

Engager : Un navire est engagé quand il se trouve très incliné par la force du vent, le désarrimage du chargement ou la houle et qu’il ne peut se redresser. Cordage engagé : cordage qui bloque.

En grand : Tout à fait, sans retenue.

Entremise : Fil d’acier reliant deux têtes de bossoir et sur lequel sont frappés les tire-veilles. Pièces de bois, cornière, placées dans le sens longitudinal. Elles servent avec les barrots à établir la charpente des ponts, à limiter les écoutilles, etc...

Epauler la lame : prendre la mer à quelques quarts de l’ AV pour mieux y résister.

Epontille : Colonne verticale de bois ou de métal soutenant le barrot d’un pont ou d’une partie à consolider.

Erre : Vitesse conservée par un navire sur lequel n’agit plus le propulseur.

Espars : Terme général usité pour désigner de longues pièces de bois employées comme mâts, vergues, etc...

Essarder : Essuyer, assécher avec un faubert ou une serpillière.

Etale : Sans vitesse (adj. et sust.).

Etale de marée : moment où la mer ne monte ni ne baisse.

Etaler : Résister à

Etalingure : Fixation de l’extrémité d’un câble, d’une chaîne sur l’organeau d’une ancre. - de cale : fixation du câble ou de la chaîne dans la cale ou le puits à chaînes.

Etambot : Pièce de bois de même largeur que la quille et qui s’élève à l’arrière en faisant avec celle-ci un angle généralement obtus qu’on nomme quête. Il reçoit les fémelots ou aiguillots du gouvernail.

Etamine : Etoffe servant à la confection des pavillons.

Etarquer une voile : la hisser de façon à la tendre le plus possible.

Etrangler une voile : vl’étouffer au moyen de cordages (cargues).

Etrangloir : Appareil destiné à ralentir et à arrêter dans sa course une chaîne d’ancre.

Evitage : Mouvement de rotation d’un bâtiment sur ses ancres, au changement de marées ou par la force du vent qui agit plus sur lui que sur le courant. Espace nécessaire à un bâtiment à l’ancre pour effectuer un changement de cap, cap pour cap.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :